Snakebird (2015)

Un chouette puzzle game, qui fait la part belle au trial-and-error, valorise la découverte de nouvelles mécaniques en s'abstenant (presque) de niveaux de remplissage, et trouve son individualité dans un humour bien dosé. De quoi se réchauffer après Baba.

Interactive Portraits: Trans People in Japan (2020)

Voir aussi : Love and Wolbachia.

Heaven's Vault (2019)

Sur la spirale d'Iox, Aliya Elasra est une post-doc en archéologie chargée par sa mentor de retrouver un chercheur qui n'a pas rempli ses imputations depuis deux mois. Aliya ne se fait pas prier, elle s'ennuie dans les bureaux de l'université, son kif c'est plutôt le voyage interplanétaire. Et puis si elle peut découvrir des artefacts qui l'aideront à comprendre le passé-oublié-condamné-à-être-revécu de cette civili…

Baba Is You (2019)

Ne vous laissez pas tromper par les visuels naïfs : Baba Is You foisonne de puzzles qui rivalisent en ingéniosité avec The Witness ou Stephen's Sausage Roll. Ici, les règles se décomposent en blocs qui peuvent être déplacés et réassemblés à l'écran. Si les trois blocs WALL, IS et STOP sont alignés, tous les murs du tableau sont des obstacles, mais il suffit par exemple de pousser le bloc IS hors de la phrase, pou…

If Found... (2020)

Un coming out, c'est vertigineux. Surtout les premiers, mais la sensation ne peut pas disparaître, elle ne peut pas être oubliée. Tu as beau te préparer, tourner en rond dans ta tête pendant des semaines et des mois, au moment venu, c'est forcément un saut dans le vide. Tu ne sais pas à quoi ressemblera l'après. Tu ne sais pas comment la personne en face va réagir, si elle va te rejeter, être abasourdie, le prendre …

Chrono Ghost (2019)

Un platformer hardcore avec un design simple et original : en plus du traditionnel dash, il y a possibilité de ralentir ou d'arrêter certains dangers mobiles. Le travail graphique est un peu inégal, par contre la musique très tranquille est 100% bienvenue. En définitive, j'ai arrêté après une demi-heure, déjà parce que sans manette le jeu était encore plus difficile, mais surtout parce que ces platformers où il faut…

Tales From Off-Peak City Vol. 1 (2019)

La formule de Cosmo D commence à donner de gros signes de faiblesse. Par rapport aux précédents Off-Peak et The Norwood Suite, l'ambiance n'est plus surréaliste mais simplement décalée. Et sans l'effet de surprise, cette excentricité tombe à plat. Même les personnages n'ont plus leur saveur mystérieuse. En fait, Tales From Off-Peak City Vol. 1 a subi une cure de rationalisation qui le rapproche des point-and-click t…

Genderwrecked (2017)

Le personnage incarné dans Genderwrecked se lance dans une quête complexe : comprendre cette mystérieuse notion que l'on appelle « genre ». Peut-être les créatures des îles environnantes l'aideront-elles à y voir plus clair ? Ma réflexion personnelle sur le sujet n'est pas franchement aboutie. Le genre est une construction sociale, soit. Mais l'unanimité s'évanouit rapidement, entre autres sur la possibilité ou n…

The Static (2018)

Électrique et abyssal. Seule au monde, à se fondre dans l'orage.

Alt-Frequencies (2019)

C'était mon premier jeu exclusivement audio, et j'ai été surprise de m'y glisser avec confort. Les environnements sonores sont très soignés, et les voix des interprètes sont mémorables. Pour l'écriture par contre, je reste dubitative. Déjà parce que j'ai pas compris la logique de la boucle temporelle (oups), mais aussi pour la douche froide de la fin : malgré tes efforts d'activiste, tu finis seule et le monde avanc…

Manifold Garden (2019)

La mécanique centrale des puzzles est si simple, élégante et originale, que je recommande de la découvrir par soi-même plutôt que dans mon texte. William Chyr sait sa création destinée à n'être jouée qu'une seule fois et, de l'accroche à la conclusion, a travaillé la mise en scène pour intensifier la surprise et l'émerveillement potentiels de son public. Les puzzles de Manifold Garden, donc, tournent autour de la…

Hair Nah (2017)

Can I touch it? No, no, absolutely NOT.

Katamari Damacy (2004)

Rouler une boule, ramasser tout et n'importe quoi, grandir au fur et à mesure. L'euphorie que procure Katamari Damacy est primitive. C'est le plaisir enfantin de s'impressionner avec des chiffres de plus en plus grands. La musique et l'humour des objets collectés n'ont finalement pas grande importance. Tout à moi et toujours plus. Par contre, sur le niveau spécial littéralement dédié à ramasser le plus de femmes …

SweetXheart (2019)

Un aperçu de la vie d'une jeune femme noire à New York. Le niveau de stress monte ou baisse en fonction de dialogues avec tes camarades, tes collègues, tes parents, et les mecs qui te draguent quand tu veux rentrer chez toi... L'écriture s'équilibre entre les petites joies quotidiennes et la crainte constante d'exprimer tes émotions, avec le risque d'avoir à encaisser encore plus d'injustice et de frustration si tu …

Problem Attic (2013)

Problem Attic est un peu au jeu vidéo ce que Fata Morgana est au cinéma : une œuvre impossible à transposer en dehors de son propre média, a fortiori à capturer en mots, faute de pouvoir reproduire l'interactivité et le passif culturel qui sont au cœur de sa conception. Qui dit interactivité dit aussi interprétation : ma mission d'analyse se heurte à la perspective de priver le lectorat de cette part de l'œuvre, …

The Red Strings Club (2018)

Avec ses questionnements transhumanistes et ses personnages ambivalents qui gravitent autour d'une megacorp, The Red String Club fait partie des rares jeux contemporains dont l'appropriation du genre cyberpunk ne s'arrête pas à la présence de néons bleus ou rose. Nonobstant le final douteux qui se rabat sur le poncif de l'AI consciente, la rigueur cartésienne de certains dialogues a su me prendre de court et mettre …

Night Call (2019)

À jeu foireux, review paresseuse. Pastiche noir largement incohérent, sans atmosphère, qui collectionne les tropes photocopiés, mal (ré)écrits. Le défenseur civil des banlieues victime de pédophilie, intercalé entre le biohacker qui voit la matrice et la poétesse qui rentre en transe sur la banquette arrière. Comment ressentir quoi que ce soit dans une telle foire ? Régulièrement moralisateur (dénonciation des…

Beeswing (2014)

Notes éparses. Premier contact, sentimentalité à la Garden State, ou Night in the Woods. Mais : la familiarité dissonnante d'Animal Collective ; les voix enfouies de Godspeed You! Black Emperor ; la franchise désarmante de Devon Welsh. Œuvre éminemment subjective. Le narrateur et créateur s'adresse à nous et aux autres, il n'est pas un homme anonyme et muet. Virages incessants dans les représentations graphiques,…

Final Fantasy VI (1994)

Il y a une discussion intéressante à avoir sur le renouveau permis par les émulateurs. Dans un contexte de divertissement, la fidélité à l'expérience de jeu originelle ne m'intéresse pas. Il me semble qu'il ne peut y avoir que la nostalgie pour justifier un attachement (fantasmé ?) à certaines exigences de ce Final Fantasy, notamment le grind d'expérience exigé pour vaincre certains boss d'une puissance sans comp…

Knytt Stories (2007)

La réussite de Nifflas tient autant à la concision des mécaniques de jeu qu'à la communauté qu'il est parvenu à créer grâce à l'éditeur de niveau. Il y a quelque chose d'essentiel dans le mouvement qui a vu des dizaines d'amateurs s'emparer de cet outil et s'exprimer par l'intermédiaire de niveaux hétéroclites, parfois travaillés sur l'espace de plusieurs années. Le registre de niveaux est infini, mes préférés ont é…