Shannon Amen (2019)

À notre camarade d'art, de lutte et d'angoisse...

Snakebird (2015)

Un chouette puzzle game, qui fait la part belle au trial-and-error, valorise la découverte de nouvelles mécaniques en s'abstenant (presque) de niveaux de remplissage, et trouve son individualité dans un humour bien dosé. De quoi se réchauffer après Baba.

L'étrange couleur des larmes de ton corps (2013)

Cattet et Forzani proposent rien de moins qu'une déconstruction psychologique du giallo, sans rien sacrifier de l'intensité esthétique d'Amer. Avec Philippe Grandrieux, leur langage pulsionnel est un des très rares à me permettre d'approcher le cinéma autrement que par l'analyse sociale. Les images, captivantes, se doublent d'une puissance émancipatrice.

Home (2019)

Superbe travail d'animation, sur l'écriture, le montage sonore, les miniatures minutieuses... Le textile, l'outil, la vaisselle, pour évoquer avec pudeur et émotion les familles disparates qui ont investi ce refuge au gré des expatriations européennes (dont l'oubli est politique).

Annah la javanaise (2020)

La vente d'une gamine innocente, expédiée de Java à Paris. Voix-off, déclamations sur la liberté, misérabilisme, etc. Un twist faiblard pour tenter de cancel Paul Gauguin.

Girl in the Hallway (2019)

La disparition d'une gamine innocente, racontée en voix-off par un voisin qui culpabilise. L'écriture est sensationnaliste, médiocre. L'animation dans la saleté est tout juste curieuse.

Le Loup d'or de Balolé (2019)

Une carrière de granit aux portes de Ouagadougou, au Burkina Faso. L'insurrection de 2014 n'a pas rendu le travail moins pénible. Hommes, femmes et enfants accomplissent des tâches éreintantes et dangereuses, en rêvant d'un futur meilleur. Une coopérative se forme, qui tente de s'émanciper des intermédiaires occupés à rabattre les clients (de riches propriétaires locaux). Mais le projet peine à décoller. L'éducation…

Interactive Portraits: Trans People in Japan (2020)

Voir aussi : Love and Wolbachia.

The Age of Shadows (2018)

Un film d'espionnage sans autre substance politique qu'un patriotisme gras, filmé dans un laque et or de fantasme bourgeois, avec une femme fridged en bonus. Zzzz...

Tales from the Gimli Hospital (1988)

Un proto-The Forbidden Room, sympathique. Avec une blackface qui fait tâche.

Vergot (2016)

Alex, la vingtaine, découvre son homosexualité. Son père, fidèle à la masculinité rurale, le rejette, tandis que son frère aîné tente de le soutenir. Il y a un conflit, de l'émotion, de la matière à film évidente... peut-être même trop facile. La jeune réalisatrice ne filme que les moments d'exubérance, avec des gestes esthétiques manifestes (même si assez faibles), et le documentaire ressemble souvent à une fiction…

My Marlboro City (2010)

Sur le talon de la botte italienne, le regard vers l'autre rive de l'Adriatique : Brindisi, ancienne plaque tournante du trafic de cigarettes, s'est lentement effondrée au tournant des années 90. La documentariste revient dans sa ville d'enfance, « qu'il faut avoir vécue soi-même, pour l'aimer tout aussi fort qu'on voudrait la quitter ». Quatre portraits, sur un mode choral, des survivants d'un marché qui s'est évan…

Bègue (2019)

Les déboires psycho-sociaux d'un jeune homme, on l'aura deviné, bègue. Le documentaire est moins archive qu'outil thérapeutique : il fournit une excuse pour se mettre en scène dans des situations qui provoquent le lien social et la communication (réciter de la poésie dans le métro, installer une table dans la rue pour faire du micro-trottoir, etc.) Cet affrontement forcé avec l'autre, ou plutôt, avec la peur de l'au…

Heaven's Vault (2019)

Sur la spirale d'Iox, Aliya Elasra est une post-doc en archéologie chargée par sa mentor de retrouver un chercheur qui n'a pas rempli ses imputations depuis deux mois. Aliya ne se fait pas prier, elle s'ennuie dans les bureaux de l'université, son kif c'est plutôt le voyage interplanétaire. Et puis si elle peut découvrir des artefacts qui l'aideront à comprendre le passé-oublié-condamné-à-être-revécu de cette civili…

Baba Is You (2019)

Ne vous laissez pas tromper par les visuels naïfs : Baba Is You foisonne de puzzles qui rivalisent en ingéniosité avec The Witness ou Stephen's Sausage Roll. Ici, les règles se décomposent en blocs qui peuvent être déplacés et réassemblés à l'écran. Si les trois blocs WALL, IS et STOP sont alignés, tous les murs du tableau sont des obstacles, mais il suffit par exemple de pousser le bloc IS hors de la phrase, pou…

If Found... (2020)

Un coming out, c'est vertigineux. Surtout les premiers, mais la sensation ne peut pas disparaître, elle ne peut pas être oubliée. Tu as beau te préparer, tourner en rond dans ta tête pendant des semaines et des mois, au moment venu, c'est forcément un saut dans le vide. Tu ne sais pas à quoi ressemblera l'après. Tu ne sais pas comment la personne en face va réagir, si elle va te rejeter, être abasourdie, le prendre …

Chrono Ghost (2019)

Un platformer hardcore avec un design simple et original : en plus du traditionnel dash, il y a possibilité de ralentir ou d'arrêter certains dangers mobiles. Le travail graphique est un peu inégal, par contre la musique très tranquille est 100% bienvenue. En définitive, j'ai arrêté après une demi-heure, déjà parce que sans manette le jeu était encore plus difficile, mais surtout parce que ces platformers où il faut…

Tales From Off-Peak City Vol. 1 (2019)

La formule de Cosmo D commence à donner de gros signes de faiblesse. Par rapport aux précédents Off-Peak et The Norwood Suite, l'ambiance n'est plus surréaliste mais simplement décalée. Et sans l'effet de surprise, cette excentricité tombe à plat. Même les personnages n'ont plus leur saveur mystérieuse. En fait, Tales From Off-Peak City Vol. 1 a subi une cure de rationalisation qui le rapproche des point-and-click t…

Pôle Emploi, ne quittez pas ! (2014)

La documentariste Nora Philippe nous laisse découvrir, avec un montage sec et sans voix off, les processus déployés dans le pénible démantèlement d'un service public. Surcharge des employé·e·s, instauration d'indicateurs de performance, déconnexion de la hiérarchie, normalisation des contrats précaires... La formule a fait ses preuves. Las.

Genderwrecked (2017)

Le personnage incarné dans Genderwrecked se lance dans une quête complexe : comprendre cette mystérieuse notion que l'on appelle « genre ». Peut-être les créatures des îles environnantes l'aideront-elles à y voir plus clair ? Ma réflexion personnelle sur le sujet n'est pas franchement aboutie. Le genre est une construction sociale, soit. Mais l'unanimité s'évanouit rapidement, entre autres sur la possibilité ou n…