Voyage à Yoshino

Vision

un film de Naomi Kawase (2018)

[lien IMDb]

Kawase s'abstrait des mots pour exprimer son animisme. Deux soucis cependant : l'exaltation des dialogues qui restent est plus embarrassante qu'autre chose, et la photographie qui mélange drones, macro, brume, surexposition... peine à trouver sa voix.