Santiago, Italia

un film de Nanni Moretti (2019)

[lien IMDb]

Le documentaire n'a pas répondu aux attentes que son affiche avaient suscitées chez moi.

Le titre, déjà, est largement trompeur. L'essentiel du film retrace l'historique (ou refait le procès) du coup d'État contre Allende, et l'intervention de l'ambassade italienne n'est relatée que sur le tard. Les témoignages des réfugiés, peu au fait des tensions politiques et internationales qui ont pu se nouer, m'ont laissée sur ma faim. L'intégration des exilés à l'Italie, enfin, est balayée au cours des dernières minutes, avec une candeur qui ne rend pas bien justice aux idéaux migratoires bienveillants que l'on devine chez Moretti.

Moretti qui, justement, apparaît sur l'affiche, mais ne s'exprime pas énormément en tant que personne. Son approche, du bon côté de l'Histoire, chronologique, très discrètement militante, manque du caractère qui aurait justifié le projet. Celui-ci se repose aussi beaucoup sur les témoignages, au détriment de documents, de photographies —d'images, ce qui fait un peu brouillon dans une salle de cinéma.