Az ember tragédiája

un film de Marcell Jankovics (2011)

[lien IMDb]

Vingt-trois ans de production, une quinzaine de segments, autant de techniques d'animation... Faut-il imputer à cette gestation lointaine l'écroulement radical du film sous le poids de dialogues pompeux et surannés ? Et sa lecture de l'Histoire désespérément judéo-chrétienne, blanche et masculine (et libidineuse) ? La gêne concurrençait l'ennui.